En 1925, un Montréalais, Arthur Sicard, a inventé une machine qui allait révolutionner la vie de sa ville en hiver. Ce nom ne vous dit sans doute rien, mais son invention vous est familière: la souffleuse à neige.

Avant la souffleuse à neige. Des chevaux, une «gratte», voilà le seule moyen de déneigement à Montréal.

Ref : Journal de Montréal 20 novembre 2016

Opération déneigement en 1945

Les pires tempête de la région

TOP 10 (Montréal)

1) 14-15 mars 2017 : 47.5 cm (51 cm sur Laprairie)

2) 27 déc 2012 : 45,0 cm (50 cm sur Laprairie)

3) 29-30 dec 2015 : 44 cm (47 cm sur Laprairie)

4) 16 Dec 2005: 45 cm

5) 03-04 Mars 1971: 43,2, cm
5) 13-14 Mars 1993: 43,0 cm
6) 16 Dec 2005: 45 cm
7) 23-25 Fev 1994: 41,0 cm
8) 14-16 Janv 1999: 40,0 cm

9) 26-28 Dec 1969: 38 cm
10) 14 Fev 1993: 36,2 cm

Du 14 au 15 mars 2017 (Tempête record) Le TOP UN...

Alors que Montréal recevait 47cm de neige, notre région recevait 51 cm de belle neige poudreuse en 24h.

Considérée comme une tempête extrême cette dernière bordée demeurera historique. La pire tempête

des années 2000, Le top 1, cette tempête pulvérise tout les records. Autoroutes et écoles fermées, plusieurs

centaines de sorties de route... Au pire de la tempête, des accumulations de 4 à 5 cm à l'heure étaient

enregistrées. Déclarée comme blizzard vers 18:30 le 14 mars, cette tempête historique restera dans nos

mémoires. Des gens sont restés coincés dans leurs voitures sur l'A13 plus de 12h.

(7 personnes perdaient la vie )

15 mars 2017

APR était présent lors des deux des pires tempêtes des 50 dernières années

Le 29 au 30 décembre 2015.

Il était tombé 44 cm de neige. Les précipitations, combinées à des vents soufflant jusqu’à 75 km/h, ont dégradé les conditions routières et entraîné plus d’une cinquantaine d’annulations à l’aéroport Montréal-Trudeau.

La visibilité réduite à moins de 200 mètres ainsi que les chaussées enneigées ont rendu la tâche difficile aux automobilistes.

30 déc, 2015

27 décembre 2012

Le top 2 depuis des années 2000. Montréal avait enregistré un record absolu à cette date  d’accumulation de neige en seulement 24 h (45 cm). Des centaines de sorties de route et d’accidents avaient eu lieu. Il est tombé 45 centimètres, selon la Ville de Montréal. La tempête de neige qui s'est abattue sur le sud du Québec a considérablement réduit la visibilité sur les routes et a forcé l'annulation de plusieurs vols à l'aéroport Montréal-Trudeau. À Montréal, l'opération montréalaise de chargement de la neige a duré plus de quatre jours. Hydro-Québec a indiqué que 2900 abonnés dans les Laurentides et l'Outaouais sont sans électricité en raison de la tempête

 

Trois records tombent

Quantité de neige record pour un 27 décembre: le 27 décembre 1969, il était tombé 37,8cm de neige. Record battu!

Quantité de neige record en 24 heures pour le mois de décembre: le 16 décembre 2005, il était tombé 41,2cm de neige. Record battu

Quantité de neige record, toutes journées confondues: le 4 mars 1971, il tombait 43,2cm de neige dans la région de Montréal, ce qui la qualifia en tant que tempête du siècle.

Or, avec les 45cm tombés aujourd’hui, Montréal se rappellera désormais du 27 décembre 2012 comme étant la nouvelle tempête du siècle.

Montréal 27 décembre 2012

16 décembre 2005

 Le record de la plus grosse bordée de neige au mois de décembre a été battu. Le 16 décembre 2005, il était tombé 41,2 cm de neige en une journée. Il est tombé 45 centimètres, selon la Ville de Montréal. La tempête de neige qui s'est abattue sur le sud du Québec a considérablement réduit la visibilité surles routes et a forcé l'annulation de plusieurs vols à l'aéroport Montréal-Trudeau.

Montréal 16 décembre 2005

4 mars 1971

On ne peut évidemment pas passer sous silence la « tempête du siècle » .

Le mélange explosif de la neige et de la poudrerie avait paralysé la région de Montréal, où il était tombé près de 43,2 cm de neige en 18h. Certaines résidences avaient été privées d’électricité pendant dix jours.Cette neige était poussée par de puissants vents soufflant jusqu’à 110 km/h. Le bilan de 1971 est majeur. Près de 20 personnes sont décédées en raison de ce phénomène météo extrême dans la métropole. Le   fait marquant de cette tempête est évidemment la vitesse et l'intensité des précipitations. Au plus fort du blizzard 5 à 6 cm/hr étaient enregistrés. Tout le service routier était paralysé. Les  motoneiges sillonnaient les rues de Montréal pour sauver les gens coincés dans leurs véhicule.

Montréal, 4 mars 1971

2015-2019- lesdeneigementsapr.com - Ce Site a été créé par Marc Richard et demeure la propriété exclusive de « Les déneigements APR inc. »